Elia et la Boucle du Hainaut dans le contexte de la transition énergétique

Elia, un acteur clé de la transition énergétique

La transition énergétique a été amorcée de manière irréversible à la suite de décisions politiques internationales, européennes et nationales.

L’Union européenne s’est ainsi fixée l’objectif d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2050.

Pour y parvenir, le passage de l’énergie fossile à l’énergie renouvelable se révèle inéluctable. La Belgique ne relèvera dès lors pas le défi de la transition énergétique sans modifier son réseau électrique. En effet, celui-ci est en train de subir une profonde mutation liée notamment à une transformation fondamentale du parc de production et à la modification de la consommation énergétique dans le but de décarboniser le système électrique à l’échelle européenne.

Afin de répondre aux enjeux de cette transition énergétique déjà amorcée, préparer l’avenir par la construction d’un réseau fiable, durable et abordable est primordial.

La Boucle du Hainaut, un projet indispensable au réseau maillé européen

La Boucle du Hainaut fait partie des projets indispensable au réseau belge et européen de demain, le Future Grid, permettant de relever les défis de la transition énergétique.

La Boucle du Hainaut fera partie du réseau qui reprend les axes majeurs du transport d’électricité européen. Ce réseau interconnecté est maillé, comme un filet de pêche. Cela signifie qu’en cas d’incident sur une liaison, une ou plusieurs autre(s) infrastructure(s) peut (peuvent) intégralement prendre en charge l’acheminement de l’électricité. Ce maillage garantit ainsi, en toutes circonstances, la sécurité d’approvisionnement du pays.

Ce projet est inscrit dans le plan fédéral de développement 2020-2030 qui a été approuvé par la Ministre fédérale de l’Energie en avril 2019.

Il est également repris dans la Déclaration de Politique Régionale 2019-2024 du Gouvernement wallon actuel :

« La réalisation du projet « Boucle du Hainaut », une liaison à haute tension entre Avelgem et Courcelles, permettra un accès à une énergie abordable, contribuera à atteindre des objectifs climatiques et soutiendra l’activité économique. Le Gouvernement mettra en place l’accompagnement nécessaire à sa réalisation en limitant au maximum l’impact négatif sur les paysages et sur l’environnement, notamment au niveau des champs électromagnétiques. » - Déclaration de politique Régionale 2019-2024.

Un projet sur mesure qui répond aux besoins du réseau 

La Boucle du Hainaut consiste donc en une nouvelle ligne aérienne haute tension, d’un niveau de tension de 380 kV et d'une capacité de transport de 6 GW, reliant les postes d’Avelgem et de Courcelles.

Cette infrastructure principale de transport d’électricité doit permettre :

  • D’assurer l’accès compétitif et abordable à l’électricité ;
  • D’augmenter la capacité d’accueil des énergies renouvelables ;
  • De soutenir l’attractivité économique en Wallonie et plus spécifiquement dans le Hainaut ;
  • De fiabiliser l’approvisionnement électrique pour les consommateurs.